Sablés Domino Choco/Coco/Banane (sans œufs ni beurre)

domino

C’est très souvent que j’utilise de l’huile de coco : pour faire une petite poêlée de légumes, des gâteaux, des biscuits… Enfin bref, je m’en sers à tout va pour replacer les éternel beurre et huile d’olive. Ça donne un petit côté fruité aux plats, et ça parfume sans pour autant être écœurant (parce que j’ai beau aimer la noix de coco, à haute dose ça passe pas forcement… est-ce dû au paquet entier de Bounty que je m’étais enfilé comme une ogresse lorsque j’étais plus jeune ?! possible…). Je suis tellement fan de cette huile que je ne m’en sert pas que dans les plats. Oui chez moi tu peux trouver sans problème de l’huile de coco dans la cuisine, mais tu peux aussi la trouver encore plus facilement dans la salle de bain ! Le meilleur démaquillant pour les yeux que je n’ai jamais eu, c’est bien l’huile de coco (bon faut pas non plus te la fourrer dans l’œil au risque de voir un peu trouble). En plus, c’est carrément plus balaise que le Biactol pour tes petits boutons pas beaux. Et récemment, je m’en suis servie sur des plaques d’exéma, franchement royal ! Bref, l’huile de coco ça fait du bien à l’intérieur et aussi à l’extérieur (ça me rappelle quelque chose ça) ! Étant fan de ce produit, je voulais vous faire une petite recette avec, et, comme la dernière fois j’ai réussi à trouver du sucre de coco (pas évident quand tu habites au milieu des champs ! Bon ok, y’a pas que des champs… y’a aussi les vaches qu’on met dedans !), je me suis dit qu’associer les deux était d’une évidence absolue. Quand j’étais petite, je me goinfrais de crêpes remplies de chocolat et de fines tranches de bananes saupoudrées de noix de coco (bon à l’époque je préférais remplacer le chocolat noir par du Nutella, mais bon, y’a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !). Tout ça pour dire qu’une alliance qui marche à coup sûr c’est bien noix de coco-chocolat et banane ! Alors hop c’est parti pour des biscuits remplis de ces merveilleuses saveurs ! Et pour donner un petit côté ludique à l’ensemble je me suis amusée à faire des dominos (en même temps rien d’étonnant quand tu sais que j’ai des meubles en lego chez moi… oui je suis une gamine dans l’âme ! Chers 30 ans vous ne me faites pas peur !!!!).

Lire la suite →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Pakhlava aux Noix (ou Paklava ou Pacclava ou …)

PAKHLAVA

Ce matin, tout comme hier matin d’ailleurs, rade de café. Bon en soit pas bien grave me direz-vous, suffit d’aller le boire au bar du coin, en plus avec un peu de chance, y’aura les copines. Commencer la journée sans café pour moi c’est vraiment dur, déjà qu’avec mes lunettes aux verres puissance 40 je n’ai pas les yeux en face des trous, je ne vous raconte même pas ce que c’est quand je n’ai pas eu ma dose de caféine, autant dire que j’ai la tête dans le pâté. Et en parlant de pâté justement, quelqu’un a dû savoir que je ne serai pas bien réveillée, et a donc jugé bon de déposer une belle tranche de caillette sur les essuie-glace de ma voiture, un peu comme si on m’avait laissé un mot doux sur le pare-brise. Je voudrais comprendre quel est exactement le message, est-ce vraiment parce que quelqu’un avait prévu que j’allais avoir la tête dans le pâté ? Est-ce une menace à coup de charcuterie ? Un gang de chats aurait-il frappé ? Une offrande des Dieux ? Bref je suis vraiment dans l’ignorance, donc si vous avez la moindre explication sur la signification d’une tranche de caillette posée délicatement sur des essuies glace, faites le-moi savoir ! Je sais, ça n’a rien à voir avec la recette du jour, mais j’ai trouvé ça tellement bizarre que je voulais vous faire partager ce moment. Surtout que je sais que certain(ne)s se délectent de mes petites péripéties quotidiennes… Va introduire le Pakhlava après ça…

Il y a quelques jours je vous proposais une recette que mon père me faisait souvent quand j’étais petite ; le madzoun abour avec des keuftés farcis. On reste dans la lignée des recettes arméniennes en enchainant sur le Pakhlava. Je ne m’attarderais pas sur l’orthographe qui diffère d’un pays à l’autre, tout comme la recette d’ailleurs (avec un « p » ou un « b », l’essentiel c’est que ce soit bon !). Pour ceux qui ne connaissent pas, le Pakhlava est un gâteau oriental composé de fruits secs, de beurre, de sucre et de pâte filo. C’est un peu long à faire, mais d’une simplicité enfantine. Notez tout de même qu’en croquant dans un seul bout de gâteau, vous ingurgitez votre dose de sucre pour le mois ! J’exagère un peu, mais c’est un gâteau très sucré, pour ma part je peux en manger 2 bouts si je meurs de faim, mais pas plus. Après, Monsieur la Raffinerie s’est enchainé ça comme si c’était des cookies, donc ça dépend vraiment des goûts ! Je crois que petite, mon père et moi avions essayé d’en faire un une fois… L’échec total ! Là vous me direz ; « mais je croyais que c’était simple à faire ?!? », oui, mais bon en même temps vous auriez vu la gueule des premières crêpes qu’on avait faite avec papa… vous comprendriez vite ! Bref, un gâteau vraiment simple à faire. Ici comme on est sur une recette arménienne, la Pakhlava est aux noix, mais vous pouvez trouver des recettes aux amandes ou à la pistache, la encore ça diffère des pays, ou même des régions. Je vous ai donné les proportions pour faire un grand plat, mais vous pouvez y diviser par 2 pour réaliser un plus petit plat si vous n’êtes que 2 (ou pas bien nombreux) à la maison.

Lire la suite →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Soupe Au Yaourt & Keuftés farcis (Madzoun Abour & Harpourt-Keufté)

KEUFTÉ MADZOUN ABOUR B2

C’est l’histoire de La Chambre des Métiers, La Chambre des Métiers qui te demande de ressortir des papiers tellement lointains que tu ne sais même plus si tu les as eus en ta possession un jour (sans déconner, mon relevé de notes de BTS… le truc c’est pas la poussière qu’il a pris, il a carrément passé le stade de la  fossilisation !) ! Mais s’amuser à fouiner dans le grenier (façon de parler, parce que si j’avais vraiment fouiné dans mon grenier, à part un rat crevé et le camping-car Barbie, doit pas y avoir grand chose) permet de retomber, sur des pépites oubliées : les photos du père dans sa jeunesse ! À y regarder de plus près, tu te dis que ça date d’un autre siècle (oui forcement c’était au XX °, donc littéralement oui, ça date d’un autre siècle, mais je veux dire que t’as l’impression que ça date d’encore vachement plus loin !)… Forcément, à voir ces photos, on replonge dans le temps direct. Ça fait bizarre (même à presque 30 ans, de se dire que nos parents on eu notre âge !). Le père, il avait pas mal de qualités, mais pas mal de défauts aussi… je dois avouer que la cuisine en faisait partie ! Même si j’admets qu’avec le temps sa technique s’était bien améliorée. Mais bon quand j’étais vraiment petite, pas mal de ses plats étaient un pur supplice (on reviendra sur le cas de la minestrone quand je n’en cauchemarderai plus). Je dirais qu’en bon arménien qu’il était, sa petite touche personnelle, c’était le yaourt. Nature, en sauce ou en gâteau (oh mon dieu, j’avais presque oublié cet infect gâteau au yaourt ! tu te dis que c’est impossible de rater un gâteau au yaourt, bah moi, rien que d’y penser, j’en ai des frissons dans le bidon)…). Pas besoin d’avoir grand-chose dans le placard, un peu de pilaf (arménien évidement), des pâtes, un peu de yaourt et de l’ail, et hop hop hop le repas est prêt (autant avec le riz, je le fais encore, autant avec les pâtes, rien que d’y penser ça me fait gerb**, je crois d’ailleurs que c’est ça qui m’a fait détester les pâtes pendant si longtemps). Mais le truc que j’adorais vraiment (une des mes 541 madeleines de Proust), c’était la soupe au yaourt, pour les amis Madzoun Abour (en arménien) ! Le principe est simple ; yaourt, eau, blé et menthe. Dit comme ça, je ne sais pas si ça fait rêver, je suis d’ailleurs sûre que le principe même d’une soupe au yaourt ne fait pas rêver, et d’ailleurs, il faut avouer que pour un non initié, c’est assez particulier ! Mais moi je kiffe, et le but n’est-il pas de vous faire découvrir de nouvelles saveurs ! Je ne sais pas si on sert traditionnellement cette soupe avec des keuftés, mais c’est comme ça que mon père la servait. Mais il ne la servait pas avec n’importe quels keuftés ; des keufté farcis (ouais de la viande farcie à la viande… sont balaises ces Arméniens !), le truc qui me rendait complètement dingue ! C’était tellement juteux à l’intérieur ! Et puis je trouvais ça formidable ce principe de viande farcie à la viande (ouais, quand t’es gamin en même temps il ne t’en faut pas beaucoup pour t’extasier !) Bref cette soupe c’était MON kif ! Je donc voulu vous le faire partager, d’ailleurs, cette semaine, vous aurez une deuxième recette « arménienne » si vous êtes bien sages !

Lire la suite →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Galette (des rois ?!) Chocolat-Noisette

GALETTE CHOCO-NOISETTE

Bonjour bonjour les gourmands ! Forcement pour ce premier article de 2016 (oh my geuuug on est en 2016 ! J’ai l’impression que l’an 2000 c’était hier) je ne peux que commencer par vous souhaiter une merveilleuse année. Je vous souhaite de vivre 366 jours (360 maintenant) de bonheur, de joie, d’amour, de chance… enfin bref, j’espère que vous croquerez 2016 à pleines dents, et que tous vos rêves et vos ambitions prendront vie ! 2016 l’année qui va être (trop) balaise (enfin j’espère) !

Il y a des inconditionnels dont on ne se lasse pas. En l’occurrence, l’inconditionnel ici (et pour moi, car vous savez ce qu’on dit ; « les goûts et les couleurs… »), c’est l’association chocolat/noisette. Certes une galette des rois à la frangipane toute simple, c’est le top, mais on peut changer un peu la tradition pour pulser un le tout ! Alors une galette, déjà que c’est bon, si en plus on la remplie de chocolat et de noisettes, c’est presque comme croquer un petit bout de paradis ! Bon forcement, vu l’heure à laquelle je vous donne la recette, c’est un peu tendu pour la réaliser ce soir, enfin si vous désirez faire la pâte feuilletée vous-même, parce que si jamais vous en avez des toutes prêtes, en une heure le tout est torché, et, emballez c’est dégusté ;). Et puis arrêtons d’être exclusif, une galette, ça ne se mange pas forcement que pour l’épiphanie. Non sans blague, je dirais même qu’au contraire, il ne faut pas en manger ce jour-là, parce que soyons honnêtes, on sort juste de la période des fêtes de fin d’année où l’on s’est tous gavés comme des oies, alors je ne suis pas sûre que la galette soit la meilleure des alliées en pleine détox post Noël et jour de l’an.

Lire la suite →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Blinis à l’encre de Seiche, Crème d’Artichaut, Noix de saint Jacques et Jambon Bellota

BLINIS ENCRE SEICHE, CREME ARTICHAUT, SAINT J.ACQUES ET JAMBON BELLOTA

Le mois dernier j’ai eu la super méga change d’être invitée par Pavillon France à un atelier culinaire autour de la Saint Jacques. Pour la petite info’, Pavillon France c’est la marque collective de la pêche maritime française, donc en gros lorsque vous prenez du poisson chez un poissonnier affilié Pavillon France, vous consommez français (non, ne vous dites pas que le poisson est né en France, juste qu’il a été péché sur un bateau français…). Bref, grâce à la Saint Jacques (enfin surtoutPavillon France), j’ai pu avoir une petite escapade parisienne qui m’a permis de découvrir l’atelier 750g (et son célèbre Chef Damien). Un moment vraiment sympa et convivial, qui m’aura permis de rencontrer d’autres blogueuses et de manger plein de noix de Saint Jacques ! Vous voulez le menu ? Nage de Cocquilles Saint-Jacques basilic et Artichauts, Saint-Jacques snackée au lard et truffe, pulpe de topinambour, et en dessert, je vous rassure pas de Saint-Jacques, mais une petite salade de fruits accompagnée d’un sorbet citron. C’était vraiment bon ! Autant, j’avais déjà mangé de la Saint-Jacques avec du lard, autant je n’aurais pas pensé à l’accompagner avec des artichauts (et du basilic ?!!), mais vraiment c’était topissime ! Du coup, j’ai voulu mettre tout ça à ma sauce. J’ai pensé à ces petits blinis qui seront parfaits pour accompagner votre apéritif pour les jours festins qui s’annoncent. En plus trop lucky que je suis, j’avais du jambon Bellota qu’il me restait d’un shooting pour Edélices, c’était parfait pour donner la petite touche en plus. Quoi ! Tu connais pas le jambon Bellota !?! Certes ce n’est pas le même prix que le paquet de jambon sous vide tout ripou du supermarché, mais on sait pourquoi… enfin moi je sais ! Si vous voulez vous faire plaisir pour Noël, certes le caviar et le foie gras sont de grands classiques, mais un peu de jambon Bellota ça peut grave la faire aussi !

Lire la suite →

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lutin Gourmand (Cocktail idéal pour Noël)

LUTIN GOURMAND

Vous êtes à fond dans les préparatifs de Noël ?! Ça tombe bien parce que moi aussi. En fait je n’ai rien commencé ! Monsieur La Raffinerie m’a même proposé d’aller faire nos emplettes de Noël ce samedi… Évidemment j’ai gloussé ! Faire ses courses pour Noël un samedi 2 semaines avant la fête c’est juste suicidaire (c’est mon agoraphobie qui me pousse à dire ça !). Non, mais c’est vrai, y’a des gens partout, en plus c’est bien souvent des gens pressés, qui te touchent, te poussent, il faut te faufiler telle une gazelle pour essayer d’atteindre le bon rayon… bref pour moi ce moment est un vrai cauchemar (je dis pour moi, car y’en a peut être qui aiment cette foule compulsive !). En tout cas, j’ai déjà eu un petit présent, et je trouve que ça peut toujours vous donner un idée de cadeau si jamais vous êtes à cours (et même d’éviter la foule, car on peut l’avoir grâce au net) ! J’ai eu la chance de recevoir Cocktails XXL !, un des derniers livres sortis par Larousse. J’ai beaucoup aimé le concept de proposer des cocktails à faire en grand format, alors certes, ce n’est pas nouveau (hein mon fwère !), mais ça peut nous inciter à nous y mettre plus souvent (heu vous ne me la ferez pas, vous faites vous aussi des soirées mojito ou vous passez plus de temps à faire des cocktails individuels qu’autre chose – et va-y un peu de menthe, un peu de citron, un peu de sucre, bla-bla bla-bla – bref faire ça à chaque fois que quelqu’un termine son verre, ça peut vite vous accaparer pour la soirée, surtout si vos potes ont une bonne descente !). En plus le livre est beau… c’est même, je trouve, son atout majeur. Après je fais partie de ces gens qui aiment les livres, non seulement pour leur contenu, mais aussi pour leurs images et/ou leurs mises en page. Les livres de cuisine, je les lis presque comme si c’était des comptines le soir avant de dormir (t’imagines si j’avais des gosses je leur lirais des recettes de cuisine pour dormir « et la d’un coup le grand méchant oignon s’est fait coupé en rondelles ! »). Bref, j’ai vraiment trouvé cet ouvrage sympa ! Et pour vous donner envie d’aller voir un peu plus loin, j’ai décidé de m’arrêter sur une recette qui m’a fait penser à Noël : Le Lutin gourmand. En fait à la base je voulais vous proposer une recette de lait de poule pour les fêtes, et on s’y rapproche fortement avec ce petit cocktail. Le lait de poule pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une boisson que l’on sert à Noël, composée de lait, jaunes d’œuf, sucre et rhum. Dans l’idée c’est un peu une crème anglaise alcoolisée et plus liquide. À la différence du lait de poule, le « Lutin gourmand » est alcoolisé avec du Grand Marnier, on retrouve aussi des épices ; badiane, vanille, cardamome, cannelle et clou de girofle (dans le lait de poule, on s’orientera plus sur de la vanille, de la muscade ou de la cannelle). J’ai trouvé que c’était vraiment une boisson « esprit de Noël » avec ses notes d’orange et d’épices, idéale pour un après-midi en famille au coin du feu. À déguster avec des biscuits épicés, ou des financiers ;).

Lire la suite →

Rendez-vous sur Hellocoton !