Boeuf Bourguignon

boeuf bourguignon

Au cas ou vous ne l’auriez pas remarqué (en même temps c’est assez difficile de faire autrement), l’hiver est là. Et il est bien ce saligaud ! En plus il est pas venu tout seul, ah bah non ! Tant qu’à faire, il a ramené son meilleur pote le froid qui pèle les fesses … Alors on a beau essayer de le contrer avec doudounes, bonnet, moufles, collant 100% pur laine et compagnie, il n’empêche que quand on rentre dans chez nous, on à quand même froid ! Alors tous les moyens sont bons pour se réchauffer ; chauffage à fond, feu de cheminé, petit (ou gros) plaid sur les genoux accompagné du chat qui va bien avec (si franchement le chat c’est la meilleure des bouillottes qui puisse exister – en même temps c’est plus ou moins le seul intérêt du chat), et pour bien terminer on à besoin de petits plats qui nous réchauffent et qui nous tiennent bien au ventre. Alors certes, la soupe c’est un peu la star de l’hiver, mais les viandes en sauce le sont aussi ! Et la star des viande en sauce (rouge tout du moins), c’est bien notre classique international Boeuf Bourguignon. Miam, le Boeuf Bourguignon, le BB pour les intimes (ouais il est presque aussi sexy que Brigitte Bardot à sa grande époque), avec des morceaux de viande moelleux, des petits légumes qui fondent sous la dent, une sauce parfumée qui nappe votre palais et affole vos papilles … Le plat parfait pour vaincre la guerre contre le froid ! Alors à vos armes, pouvoir du prisme bourguignon ! Réchauffe moi !

boeuf bourguignon

Pour 3/4 personnes :

  • 800 g de Boeuf coupé en morceaux (collier, paleron, hampe, gite … demandez directement à votre boucher au pire !)
  • 4 carottes (ou 3 si elles sont bien grosses)
  • 1 bel oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 50 cl de vin rouge
  • 2/3 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 2 clous de girofle
  • un peu de muscade fraichement râpée
  • 2 feuilles de Laurier
  • Quelques branches de Thym
  • 30 g de Maïzena (ou de farine)
  • 75 cl de bouillon de boeuf (ça marche aussi avec du bouillon de volaille, moi c’est ce que je prends en général)
  • 100 g de poitrine de porc (à défaut, de lardons)
  • 40 g de beurre
  • 2 cuillères à café de sucre
  • 4/5 champignons de Paris (un peu plus s’ils sont petits)
  • Une bonne dizaine d’oignons grelot
  • Sel/poivre
  • Quelques feuilles de persil

boeuf bourguignon

Cette recette se prépare sur 2 jours, enfin il faut commencer la veille au soir afin que la viande ait bien le temps de mariner.

Coupez votre viande en morceaux, et, parez la un peu si nécessaire (j’ai horreur d’avoir une viande trop grasse, après c’est comme vous voulez !) puis placez la dans un plat (type cocotte en fonte). Épluchez vos carottes, coupez les en morceaux (évitez de tailler des tranches trop fines, ça risque de finir en purée à la cuisson … beurk). Épluchez votre oignon et émincez le (la vous pouvez l’émincer finement, enfin pas trop non plus). Dispersez carottes et oignon par dessus votre viande. Hachez vos gousses d’ail et rajoutez les au reste. Râpez un peu de noix de muscade par dessus le tout, ajoutez vos clous de girofle, vos feuilles de laurier, votre thym, salez, poivrez, puis recouvrez le tout avec le vin rouge. Versez aussi un peu d’huile d’olive, couvrez la cocotte, puis placez le tout au frais pour la nuit.

Le lendemain, sortez votre cocotte du frais et laissez reposer le tout une bonne heure, histoire que votre viande soit à température ambiante.

La j’avoue c’est un peu fastidieux, il faut sortir les morceaux de viande de la marinade, en faisant attention qu’il ne reste pas de morceaux d’oignon, d’ail ou de thym  accrochés. Filtrez le reste de la marinade, de manière à récupérer les légumes et les aromates d’un côté, et le vin rouge de l’autre.

Faites chauffer un peu d’huile d’olive dans une cocotte en fonte, et pendant qu’elle chauffe (ouh la coquine), séchez vos morceaux de viande (à l’aide d’un sopalin, pas la peine de sortir un sèche cheveux), puis roulez les dans la Maïzena. Ensuite faites dorer vos morceaux de viande dans votre cocotte en prenant soin de bien faire colorer chaque face. Un conseil, ne remplissez pas votre cocotte de viande, mieux vaut faire dorer le tout en 2 voir 3 fois plutôt que de recouvrir le fond du plat de viande, sinon votre boeuf va avoir tendance à « bouillir » et aura du mal à colorer. Bref, dès que votre viande est bien dorée, retirez la du plat et faites revenir les légumes à la place (ceux de la marinade ; carotte, oignon, ail …). Ils ne doivent pas trop colorer, juste récupérer les sucs de la viande, baissez donc un peu votre feu si nécessaire. Au bout de 4/5 minutes, replacez la viande avec les légumes, ajoutez votre vin rouge et votre bouillon. Couvrez et laissez cuire à feu doux (tout douuuux le feu) 2 heures …

Au bout d’une heure 45 de cuisson, on va préparer la garniture, histoire d’être à peu près synchrone sur les cuissons. Épluchez vos oignons grelots et vos champignons, coupez vos champignons en 4, et, dans la foulée, émincez votre poitrine (pas la votre mesdames, celles du porc !) en bâtonnets de manière à avoir des lardons maison.

Préparez 2 petites casseroles, et une petite poêle puis placez les, chacune sur un feu ;

– Dans une première casserole placez vos oignons grelots avec 20 g de beurre et 1 cuillère à café de sucre. Faites revenir jusqu’a ce que le beurre soit fondu, puis couvrez d’eau environ aux 3/4. Découpez un cercle de papier sulfurisé au diamètre de la casserole, faites un trou au milieu et placez le sur vos oignons. Dès qu’il ne reste quasiment plus d’eau (une toute petite dizaines de minutes), enlevez le papier sulfurisé et faites revenir à feu moyen afin de bien glacer vos oignons. Ils doivent devenir bien dorés.

– En parallèle occupez vous de vos champignons ; procédez de la même manière que pour les oignons grelots.

– Pour vos lardons, il vous suffit de les faire revenir dans votre poêle jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés et croustillants !

Logiquement, votre viande doit être cuite … Goûtez, et rectifiez l’assaisonnement en sel et poivre. Là vous avez 2 possibilités ; soit votre sauce est assez réduite, et dans ce cas là, tout le monde est content, soit il va falloir la faire réduire un peu. Dans le deuxième cas, retirez les morceaux de viande de la cocotte, puis filtrez votre jus de cuisson. Retirez les morceaux de carottes, et récupérez votre jus qui doit être bien lisse (logique on l’a filtré). Faites alors revenir votre jus à feu moyen quelques minutes afin de l’épaissir un peu (la c’est à vu d’oeil, et surtout selon les goûts … moi j’aime bien quand le jus est bien épais). Si vous voyez qu’il a du mal à réduire vous avez le droit de tricher en rajoutant un chouillat de maïzena (il faudra bien fouetter le tout pour qu’il n’y ait pas de grumeaux).

boeuf bourguignon

Voilà tout est prêt ! Replacez viande et carotte dans votre sauce (ou pas d’ailleurs, oui vous pouvez très bien décider de verser la sauce au dernier moment), puis dressez dans des assiettes en oubliant pas de rajouter vos petits oignons, vos champignons et vos lardons, et parsemez un peu de persil fraichement ciselé par dessus.

Servi le lendemain, ça sera limite mieux … Le tout aura bien le temps de reposer !  Accompagnez ce plat de pommes de terre vapeur, ou de tagliatelles.

boeuf bourguignon5

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires sur “Boeuf Bourguignon

  1. Ok c’est bon tu m’as convaincue, je teste ta recette ce weekend !
    Il a franchement l’air délicieux !!!

  2. Voila ce que je vais cuisiner pour mon Thanksgiving!!! Je me rebelle et je ne ferai pas une dinde!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation