Nems poulet/légumes

nems poulet légumes3Quand c’est la dèche, c’est la dèche ! Tu sais pas ce que tu vas faire à manger (comme tous les jours d’ailleurs) alors tu rodes dans ta cuisine, squatte devant le frigo, observe les placards … Et au bout d’un (long) moment tu trouves des restes de légumes (1 poireau qui te supplie de ne pas le laisser pourrir, 2 carottes abandonnées et quelques autres légumes « seuls au frigo »), là tu vois le joli paquet de galettes de riz et, puisque de toutes façons il n’y a que 2 blancs de poulets qui se tiennent froid au congélateur, tu te dis que ça peut le faire … Voilà comment faire les nems de la dèche, qui sont pas tant à la dèche que ça !

nems poulet légumes2

Pour 4 personnes (une vingtaine de petits nems) :

  • 2 petits blancs de poulet
  • 2 carottes
  • 1 poireau
  • 3  gros champignons de paris
  • 1 bonne poignée de feuilles d’épinards
  • 3 cébettes (ou un petit oignon)
  • 1 gousse d’ail
  • 1 bâton de citronnelle
  • 1 bonne tranche de gingembre (l’équivalent d’une cuillère à soupe)
  • 1 dizaine de feuille de coriandre + autant de menthe
  • 1 belle pincée de piment d’espelette
  • Poivre de sichuan
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
  • 3 cuillère à café sauce nuoc mam
  • Une vingtaine de galettes de riz

Pour la sauce :

  • 1 petite carotte
  • 1 gousse d’ail
  • 1 orange
  • 1 cuillère à soupe de sauce nuoc mam
  • 3 cuillère à soupe de vinaigre de riz
  • 4 cuillère à soupe d’eau
  • 3 cuillère à soupe de sucre
  • Feuilles de coriandre et menthe

Si vous sortez comme moi vos blancs de poulet du congélateur, faites les décongeler (logique). Coupez les en très petits morceaux (un peu comme si vous vouliez faire un tartare au couteau), puis préparez vos légumes ;

  • Laver bien vos feuilles d’épinard. Enlevez la grosse nervure centrale (perso je la plie en 2 et coupe la nervure), bien sur si vous utilisez des jeunes pousses d’épinard pas la peine d’enlever la nervure.
  • Coupez vos poireaux en julienne. Enlevez les feuilles bien vertes du poireau, on ne les gardes pas. Vous vous retrouvez avec un beau blanc de poireau, coupez le alors en tronçons (environ 5 cm), coupez chaque tronçon en 2 dans le sens de la longueur, puis taillez de fins bâtonnets dans la longueur, puis plonger les dans un saladier rempli d’eau pour bien enlever les restes de sable. Rincez bien et égouttez.
  • Épluchez vos carottes, coupez les en 2 puis faites un peu comme le poireau, coupez les en julienne (bâtonnets très fins).
  • On épluche aussi les champi-pi-pi les champignons, enlevez le pied, coupez vos champignons en 2, puis taillez des tranches. Re-coupez les grossièrement, de manière à ne pas avoir de trop gros morceaux.
  • Émincez les cébettes (ou votre oignon), écrasez votre gousse d’ail.
  • Préparez la citronnelle ; enlevez les premières feuille de manière à ne garder que le coeur. Puis ciselez là très finement. Hachez ensuite le gingembre.
  • Ciselez grossièrement les herbes.

Voilà on à déja tout de préparé, et c’est pas mal. Bah maintenant, mélangez tout (poulet, cébettes, citronnelle, ail, épinard, carottes, poireau, champignons, coriandre, menthe). Ajoutez une pincée de piment d’espelette, un peu de poivre de sichuan (pas les grains entiers hein ! passez y dans un mortier avant … il est dans un moulin à poivre chez moi alors c’est un peu plus pratique j’avoue), puis les sauce (soja, vinaigre de riz, nuoc mam), et enfin l’oeuf. Mélangez bien (avec vos mains bien sur, c’est so sexy 😉 ), laissez mariner une petite heure.

Préparez la sauce, pour que toutes les saveurs aient le temps de s’infuser. Râpez la carotte très finement (à la râpe manuelle c’est cool), hachez l’ail (au presse ail ça suffit), ciselez quelques feuilles de menthe et de coriandre. Mélangez dans un petit récipient. Ajoutez le jus d’une orange, le vinaigre de riz, le nuoc mam et le sucre. Mélangez et laissez de côté.

Ah le plus chiant ! Vous allez voir ce n’est pas du tout rébarbatif (rires). Préparez vous un grand saladier d’eau tiède. Plongez vos galettes de riz dans l’eau (quelques secondes), puis posez les sur un torchon légèrement humide (pas trop humide, car il sera de plus en plus mouillé à chaque fois que vous poserez vos galettes de riz). Placez une petite cuillère à soupe de la farce au sommet de la feuille, roulez la farce dans la feuille d’un demi tour, rabattez les coté de la galette, de manière à fermez le nem puis faites roulez le dans le reste de la galette (ouais c’est pas facile à expliquer, et j’ai pas pris de photos pour illustrer, mais voilà quoi !). Faites de nem’ … heu de même avec tout le reste de la farce. Pour la suite l’idéal c’est quand même la friteuse.

Donc à la friteuse : Faites chauffer l’huile à 150° puis faites pré-cuire vos nems (au fur et a mesure) environ 6 minutes. Si des bulles se forment sur la galette éclatez les avec une pointe de couteau. Égoutez, et faites pré-cuire les reste des nems. Montez la température de la friteuse à 190°, puis replongez vos mens dans l’huile (environ 4 à 5 minutes). Le fait de faire cuire vos nems en 2 fois à 2 températures différentes permet de les avoir bien croustillants !

Si vous n’avez pas de friteuse, vous pouvez les faire à la poêle. Pour cela faite chauffer de l’huile de friture dans une grande poêle (un wok c’est encore mieux), puis faites cuire vos nefs. Vous aurez plus de mal à avoir 2 températures différentes, donc ne vous prenez pas la tête pour ça, faites les juste frires en 2 fois, ça sera déjà pas mal ! L’inconvénient de cette méthode, c’est aussi que votre maison risque de sentir bien « bon » la friture, alors fermez bien les portes de votre cuisine
pour ne pas avoir l’impression de vivre dans un gros nem.

Dégustez en roulant les nems dans une feuille de salade, idéalement de la batavia (je n’avais que de la romaine et c’était tout aussi bien), et une feuille de menthe.

On est bien d’accord que les vrais « nems » ne se font pas comme ça (j’en connais une qui doit être scandalisée de ce que j’ai fait avec la recette ancestrale de son pays, n’est-ce pas B.) !

nems poulet légumes

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires sur “Nems poulet/légumes

  1. Petite dédicace pour moi ma Raf’ 😉
    Je ne tenterais pas tes nems, trop de légumes verts!!!
    Mais tu fais les choses dans les règles alors bravo! 🙂

  2. Haan je crois que je vais réaliser ça très vite… ! en plus sans gluten et sans lactose c’est parfait 😀

  3. Marion on 27 avril 2015 at 1 h 14 min said:

    Bien le bonsoir !
    Je feuillette vos recettes depuis déjà quelques temps sans jamais être déçue!
    Cette recette m’a vite donné l’eau à la bouche, mais qqch me défrise, je me demande comment la galette de riz peut passé de l’état de galette à feuille ^^’, je suppose que le trempage dans l’eau sert à ça mais ça m’intrigue !! faut-il passer un coup de rouleau dessus ? où ça s’affaisse tout seul sur le torchon ?
    Désolée d’embêter avec toutes mes questions, en tout cas j’ai hâte de tester !
    Bonne continuation 😉

    • Pas de problème 😉
      En effet c’est bien le trempage qui donne la souplesse à la feuille de riz ! Quelques secondes dans l’eau suffisent. Il ne faut pas oublier de rouler le tout sur un torchon pour récupérer l’excès d’eau. Mis à part ça la feuille de riz à l’état sèche est déjà fine et aplatie, il suffit juste de la réhydrater, donc pas besoin de rouleau ou quoique ce soit d’autre !
      Bonne journée, à bientôt 😉

      • Marion on 4 mai 2015 at 4 h 20 min said:

        Merci beaucoup pour ta réponse!
        Alors j’ai testé la baignade de galettes de riz mais j’ai dû m’planter quelque part, impossible de rouler ces machins : beaucoup trop friables !
        La préparation a fini dans des feuilles de bricks, c’était délicieux je ne regrette pas 😉
        Merci encore, à bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation