Poulet rôti aux herbes en tournebroche et son petit chutney de prunes & abricots

poulet roti-chutney abricot&prune

Un plat qui passe tout le temps très bien, c’est bien le poulet rôti ! Le truc simplissime par excellence, qu’on peut aussi bien manger en plein été qu’en plein hiver ! En plus avec cette chaleur, faut pas trop m’en demander, alors le poulet rôti, c’est fait en 2 minutes (enfin un peu plus d’une heure et demie si on compte le temps de cuisson, certes, mais il faut juste 2 minutes pour le balancer dans le four), et je trouve qu’en le rôtissant en mode tournebroche, c’est vraiment le top ! J’avoue que ça pourrit un peu le four, mais un petit mode piro’ le soir avant d’aller se coucher, et c’est comme si rien ne s’était passé ! Bref tout ça pour dire qu’un bon poulet rôti à la broche c’est vraiment pas compliqué, et tellement savoureux, et comme en plus le poulet est un viande qui se marie à merveille en mode sucré/salé, autant l’accompagner avec des fruits de saison. Comme les abricots de mon jardin ont enfin pointés le bout de leur nez et que quelques prunes m’ont fait de l’oeil sur les étals du marché, je me suis dit que ça serait parfait pour un petit chutney !

poulet roti-chutney abricot&prune2

 

 

Pour 1 bon poulet rôti :

  • 1 poulet fermier
  • Des herbes fraiches : Thym et Romarin
  • Huile d’olive
  • 4/5 gousse d’ail
  • Sel et Poivre

Pour le chutney :

  • 100 g de prunes rouges (poids sans compter le noyau)
  • 100 g d’abricots (poids sans compter le noyau)
  • 1 petit oignon rouge (ou un demi gros)
  • 20 g de raisins secs
  • 10 g de vinaigre de cidre (si vous n’en avez pas, utilisez du vinaigre blanc)
  • 20 g de sucre cassonade (un peu plus si vos fruits sont acides)
  • 1 clou de girofle
  • 1 gousse d’ail

poulet roti-chutney abricot&prune4

Pour commencer, sortez votre poulet du frigo (si c’est là qu’il été bien sur, sinon je ne veux pas savoir … 🙂 ), puis laissez le à température ambiante. Comptez environ une demie heure, si votre poulet est encore froid, ou n’est pas à température ambiante, non seulement ça va vous fausser le temps de cuisson, mais surtout, la chair risque d’être moins moelleuse …Donc pendant que votre poulet se met à la bonne température (ça va vite avec cette chaleur), préchauffez votre four à 220°C.

Si vous le souhaitez vous pouvez enlever la fourchette du poulet, c’est plus simple pour découper les suprêmes une fois que celui-ci est cuit. La fourchette, c’est un petit os qui se trouve à la base des blanc, juste après le cou. Bon j’aurais pu prendre des photos (et promis la prochaine fois je le fais et j’actualise l’article 😉 ), alors, ce petit os à la forme d’un « V », ou limite des espèces de baguettes qu’on voit dans les films ou les dessins animés quand ils cherchent de l’eau. Bref, ce petit os fout un peu la m**** au moment de la découpe, donc vous pouvez l’enlever après cuisson, mais le faire avant, c’est toujours ça de pris. Plongez vos doigts sous la peau des blanc (en passant par le cou) et en touchant le bout des filets vous allez le sentir, faites glisser une petite lame afin d’inciser les blancs de manière à pouvoir enlever ce petit os sans problèmes ! Si c’est la première fois que vous le faites, ça risque d’être un carnage, mais avec le temps en 2 temps/3 mouvements ça sera fait !

Badigeonnez votre poulet d’huile d’olive, avec un pinceau c’est assez pratique. Écrasez légèrement vos gousses d’ail (en laissant la peau) et placez les dans le poulet (pour lui faire de jolies entrailles ! haha), ajoutez aussi quelques branches de thym et de romarin. Prenez d’autres branche de thym et romarin, et là au choix, vous les coincez sous les cuisses, ou vous faites comme j’ai fait, et vous les attachez autour du poulet à l’aide de fil à rôti. Salez et poivrez la bête, puis embrochez le (en passant par le cou et ses pauvres petites fesses). Serrez bien la broche de manière à ce que votre poulet ne se détache pas pendant la cuisson.

Placez votre poulet dans le four (avec votre « grille » pour broche évidement), puis faites cuire en mode tournebroche/chaleur tournante 20 minutes à 220°C. Au bout de 20 minutes, baissez le four à 180°C et faites cuire une bonne heure. Ah oui ! un conseil, placez votre lèche frites sous le poulet fin de récupérer la graisse ! Lorsque votre poulet est cuit, laissez le dans le four sur la broche, les blancs dessous, une dizaine de minutes, comme ça vos blancs ne serons pas trop secs !

Pendant que tout ça cuit, préparez le chutney ; lavez vos fruits puis coupez les en morceaux. Ciselez finement votre oignon et gardez votre gousse d’ail en chemise (entière avec la peau). Faites chauffer une noisette de beurre et un filet d’huile dans une casserole, faites y suer l’oignon 2 minutes (en faisant attention à ce qu’il ne colore pas), puis rajoutez tous les autre ingrédients ; fruits coupés, raisins secs, gousse d’ail en chemise, clou de girole, sucre cassonade et vinaigre de cidre. Laissez cuire à feu doux une bonne demie heure, en remuant bien de temps en temps afin d’éviter que le tout accroche. Goûtez et éventuellement, rectifiez l’assaisonnement. Retirez la gousse d’ail et le clou de girofle, je sais c’est un peu difficile de le trouver, mais moi je ne l’ai pas enlevé et bien évidement, c’est moi qui ait croqué dedans … c’est pas super bien passé, eurk !

Découpez votre poulet, et dégustez le aussi bien chaud que froid, avec ce petit chutney bien fruité !

poulet roti-chutney abricot&prune3

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires sur “Poulet rôti aux herbes en tournebroche et son petit chutney de prunes & abricots

  1. L’idée du petit chutney, je retiens…

  2. Un bon petit plat, ça donne envie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation