Gyoza au faisan

Héhé ! Je suis encore là ! C’est qu’à cette allure-là, je vais revenir tous les jours ! Heu non… ça, ce n’est pas possible, mais on n’en est pas loin ! Pour vous dire la vérité, je pensais me mettre à mon compte en septembre, mais il y a eu un petit virus qui a semé la zizanie, et je me dis que ce n’était pas le moment (où c’est peut-être juste la pétoche de se lancer). Du coup, je mets tout ça en stand-by… Mais je compte bien rester par ici ! Alors certes, c’est fort possible que vous trouviez des recettes pour les tout petits, vu que c’est mon activité culinaire principale actuelle. Purée, moulinée de légumes, pâtes alphabet… tout ça n’a plus de secret pour moi (un indice se cache dans cette liste pour une future recette). Mais aujourd’hui, pas de recette pour les minots, même si je suis vous pouvez en faire manger aux enfants !

Enfin ! La recette qui devait être postée avant le confinement est là. Dans les bacs depuis plusieurs mois, la star du jour ; les gyozas. Rien que le nom me donne la bave l’eau à la bouche. Ces petits raviolis japonais croustillants et fondants… Je crois que je pourrais me nourrir de ça.

C’est tellement plein de saveurs qu’on voyage au premier croc. Et si on connaît les classiques gyoza au porc, aujourd’hui je vous propose de les garnir d’une farce au faisan.

J’avais déjà réalisé des recettes pour Interprochasse, à base de lièvre et perdrix, ce qui m’avait permis de cuisiner ce type de viande d’une manière un peu plus « moderne ». Et ça passait très bien. Alors j’ai trouvé tentant de renouveler le concept. Le faisan, je ne connaissais pas. Là encore, petite appréhension d’être confrontée à une viande trop faisandée. Mais là encore, absolument pas.

J’ai travaillé à partir de filets de faisan et j’ai été plus que surprise. Même aspect qu’un filet de pintade. Pas plus odorant qu’une autre viande blanche. Avant de réaliser les gyoza, j’ai testé snacké aux herbes, comme des blancs de poulet, et franchement super bon. Bien plus fin que du poulet. Idéal pour revisiter des recettes classiques à base de volaille. Et si vous, vous testiez avec des gyozas ? Allez la recette est juste dessous ! Alors, il va falloir vous armer de patience, car c’est pas en 5 minutes que vous pourrez les faire, c’est certainement le temps qui’l vous faudra pour les manger par contre… Ne vous inquiétez pas s’ils ne sont pas très bien pliés, c’est un coup de main à prendre. Même moi ils sont loins d’être parfait !

Pour 4 personnes

Temps de préparation : 1 heure

Temps de cuisson : 10 minutes

Pour la pâte à gyoza 

  • 250 g de farine de blé
  • 1 cuillère à soupe de fleur de maïs (maïzena)
  • 5 g de sel 
  • 140 g d’eau chaude

Pour la farce 

  • 150 g de filets de faisan
  • 150 g de choux chinois 
  • 1 petit blanc de poireau
  • 1 oignon
  • 1 morceau de gingembre
  • 2 gousses d’ail 
  • 1 botte de ciboulette
  • Un peu de coriandre fraîche
  • Sauce soja 
  • Huile de sésame

Pour la sauce

  • Sauce soja
  • Vinaigre de riz
  • Huile de sésame

1 – Préparez la pâte à gyoza. Faites bouillir l’eau avec le sel. Versez sur la farine et la fleur de maïs tamisées et pétrissez jusqu’à obtenir une boute de pâte homogène, si votre pâte est trop sèche, rajoutez un peu d’eau. Filmez, laissez reposer au frais une heure. 

2 – Lavez le chou, puis émincez-le finement. Salez légèrement, laissez reposer quelques minutes, puis essorez le chou, qui va rendre beaucoup d’eau. 

3 – Émincez le poireau finement, rincez-le bien afin de retirer les éventuels restes de terre. 

4 – Hachez les filets de faisan. Émincez finement l’oignon, râpez le gingembre, l’ail et ciselez finement la ciboulette et la coriandre. Mélangez la viande de faisan, l’ail, le gingembre, la ciboulette, le poireau, l’oignon et le chou. Ajoutez 2 cuillères à soupe de sauce soja, 1 cuillère à soupe d’huile de sésame. Mélangez bien. 

5 – Coupez la boule de pâte en 4. Abaissez un morceau de pâte de manière à ce qu’il fasse 1 mm d’épaisseur. Découpez des cercles de pâte de 7 cm de diamètre à l’aide d’un emporte-pièce. Farinez bien les disques de pâte. Recommencez avec les 3 autres morceaux.

6 – Déposez une généreuse cuillère à café de farce sur un disque de pâte. Humidifiez les bords du disque avec un peu d’eau. Fermez le gyoza en demi-cercle tout en réalisant des plis.

7 – Faites chauffer une poêle. Lorsqu’elle est bien chaude, rajoutez un bon filet d’huile neutre pour cuisson (type arachide ou pépin de raisin), déposez vos gyozas et faites cuire 4 à 5 minutes. La base doit être bien dorée. Versez ensuite un peu d’eau (environ 30 ml) dans la poêle, couvrez. La vapeur générée va cuire le ravioli japonais. Les gyozas sont cuits lorsque l’eau est totalement évaporée.

8 – Servez avec une sauce réalisée avec 4 cuillères à soupe de sauce soja, 4 cuillères à soupe de vinaigre de riz, 2 cuillères à soupe d’huile de sésame (et un peu de piment si vous le souhaitez).

Un commentaire sur “Gyoza au faisan

  1. Hummmmm… J’en veuuuuux 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Post Navigation